KaZeo
+
puceabi
Follow me
Join now
26 Octobre 2014, St Dimitri
Accueil » article » dessin d'enfant
  Articles de cette rubrique :
 

dessin d'enfant

Voici quelque dessin fait par des enfants africain sur le théme des droits de l'enfant.

 

                                   Muhindo Cavalier  - 14 ans

Enrôlement forcé des enfants soldats.

 Cherchons comment réintégrer les enfants soldats démobilisés dans la société.

 

                                     Isabelle Kahimbo - 11 ans

 

Protection des enfants. 

 Comme les parents nous protègent de la pluie, qu’ils nous protègent de même quand il s’agit de nos droits. Les enfants ont besoin de la protection des adultes.

 

                                     Ygal Kakule - 14 ans

Article26 : droit à l'éducation.

Kakule présente une écolière qui quitte son village pour aller à l'école.
Les villages doivent favoriser l'éducation des filles.

la place du violeur est en prison. 

 Avec la guerre, les enfants découvrent l’horreur des violences sexuelles faites aux femmes, filles et enfants. Malheureusement les violeurs restent impunis moyennant des pots de vin. Les victimes restent, par contre, traumatisées, handicapées, parfois exclues de la société. Nous souhaitons pour le Congo de demain que cet acte soit réprimé tel que prévu par la loi. Un maître nous a dit que la peine prévue est de 20 ans de prison.

 

                                       Emanuel Kambale - 13 ans

La Paix pour tous. 

 Les enfants rêvent de paix, quelque soit leur ethnie. Tous pleurent la paix.

 

                                    Eusebe Kasereka - 10 ans

Les enfants réclament l’instruction. 

Il est demandé à tous ceux qui vont nous gouverner demain de prendre  en compte l’instruction des enfants. Près de 50% des enfants en âge de scolarisation, ne vont pas à l’école ou n’ont pas les moyens d’étudier à cause de la pauvreté. Il faudra que l’éducation gratuite pour tous les enfants soit une réalité afin de réhabiliter les enfants dans leurs droits .

 

                                     Jonathan Kasereka - 13 ans

Je suis parmi les rescapés du massacre de Buramba en décembre 2004. Ceux qui ont tué des paysans et des vieillards sont des militaires connus de tous. Nous demandons que la justice soit un jour faite envers les victimes.

 

                                      Rina Kasereka - 15 ans

                           Article 15 : droit à la nationalité et à l'identité.

             Rina présente un congolais qui jouit de sa nationalité congolaise. C'est un
                          droit qui pourtant a fait couler du sang.

 

                                        Talita Kavira - 12 ans


Sans scolarisation, cette fillette sera condamnée au mariage précoce. 

 A cause de cette guerre, les filles à la campagne n’ont pas la chance de pouvoir étudier. A cause de l’ignorance, les filles se marient à l’âge de 13 ou14 ans. Elles ne connaîtront pas leurs droits. Considérées par leur mari comme des pondeuses d’enfants, du matin au soir elles sont condamnées aux travaux des champs. Il faut que les filles aussi étudient..

 

                                   Alain Manegabe - 17 ans

Article 3 : droit à la vie.

Une fille accusée de sorcellerie est lapidée par la population de Goma.
Alain qui a assisté à cette scène de violence, reconnaît que cette fille a
droit à la vie.

 

Les enfants  sont victimes du sida. 

Le monde souffre de la pandémie du VIH/sida. Comme toujours les enfants, personnes vulnérables sont soit victimes de cette pandémie, soit sont des enfants orphelins dont les parents ont été victimes de cette pandémie.

Le monde ne doit pas rester à l’écart sans venir en aide aux enfants victimes qui vivent dans une misère totale. 

 Tous nos villages sont atteint par le VIH/sida, alors qu’il y a dix ans cette maladie n’était pas connu dans notre village. Avec la guerre, c’est à dire la présence de militaires étrangers à nos villages, tout le monde a été exposé

 

                      Julles Mathumo - 16 ans


Article 16 :  liberté de choisir son mari ou sa femme.


Mariage par rapt et forcé, une tradition locale autorise cette pratique qui
est contraire aux droits humains et encore autorisée de nos jours.

Jules présente le « Guterura » qui est un mariage  forcé. Les hommes
prennent de force la fille qui doit désormais devenir l'épouse d'un de ces hommes.

 

                       Gloire Matoleo - 12 ans

Article 3 : L'eau c'est la vie.

Droit à la vie alors qu'il n'y a pas d'eau à Goma et ses environs.

 

                       Jose Mbusa - 7 ans

Article 3 : Droit à la vie.

Jose présente une population qui demande de l'eau : maji, maji,maji.
Une personne leur offre une goutte d'eau. Tous veulent en bénéficier.

Le jeudi 09 juillet 2009 à 12h21 dans article
Poster un commentaire
Pseudo :
Email (facultatif) :
Adresse site (facultatif) :
Votre message :
Voulez-vous suivre le fil de la discussion ?
Aucun commentaire
Rubriques

Fond musical